Top Picture


English
Un autre monde se construit
en savoir plus


TRIBUNE accueille ici mes points de vue convivialistes liés à l'actualité.
archives 2016
--archives 2015--archives 2014

Pour un Grenelle du Travail

Tribune publiée dans Ouest-France du mardi 19 juillet 2016
version pdf A voir sur Ouest-France.fr

Pendant les Trente glorieuses, jusqu’au début des années 1970, une part croissante de la population avait pu accéder à un emploi et à un confort de vie. Ce confort était aussi offert à ceux qui ne pouvaient travailler et aux retraités, par une réelle redistribution. Les plus riches y consentaient. Ils cédaient une partie des fruits de la croissance vive sous la pression des urnes et en négociant son importance avec les syndicats de travailleurs.

Ce système est épuisé. Les deux piliers qui le rendaient opératoire (une croissance, matérielle, vive, et une domination techno-économique sur le monde non industrialisé) se sont effondrés. Le rythme de croissance des pays « riches » s’est réduit peu à peu, et restera dérisoire à l’avenir. Au lieu de dominer, nous devons composer, avec la Chine, l’Inde bientôt, et d’autres pays dits émergents. Ne mentionnons pas la nécessité de cesser l’exploitation et la dégradation de l’environnement.

Face à cette crise, la tentative de sortie par le haut, comme la tendance néo-libérale montrent leur inanité. La course à la haute technologie menée par le GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) américain, prolonge la domination techno-économique, sans amener un réel confort de vie et surtout avec peu d’emplois. Le dernier rapport OCDE se montre rassurant : seuls 9% des emplois existants vont disparaître. Mais ajouté au chômage présent, c’est considérable.

« Le modèle des années 70 est épuisé »


La libéralisation des marchés financiers était censée orienter les capitaux pour booster l’efficacité économique. Des pays émergents en ont profité. Les autres ont été étranglés par la crise de 2008. Les fusions acquisitions d’entreprises géantes se sont multipliées en réduisant les effectifs et en augmentant les salaires des hauts dirigeants qui délivrent de la valeur à leurs actionnaires.

Malgré la croissance atone, l’indice de la Bourse de New York est en forte hausse, les taux de rendement visés sont de 15%. Ce n’est possible qu’en faisant de la plus-value sur la plus-value …On fait de l’optimisation fiscale, on fait circuler la plus-value le plus vite possible sur les marchés boursiers, sur les dérivés, et dans les paradis fiscaux légaux sans parler de tout ce qui n’est pas légal …La croissance n’est plus matérielle, elle est celle des services, notamment financiers : c’est le poste dominant du PIB au Luxembourg quand c’était la sidérurgie en 1970. Cela ne suffit pas, il faut donc réduire encore la part des travailleurs.

Mais le peuple commence à gronder. Que faire ? L’esprit de la République Française est celui qui permet à la fois de s’opposer, d’accepter les conflits, et de les maîtriser à l’aide de grandes concertations. Depuis 1936, des « Grenelle » ont permis de progresser dans le mieux-vivre ensemble, en convivialité. Après plusieurs mois de conflit autour du projet El Khomri, convoquons un Grenelle du Travail..

Menons une grande concertation, acceptable par les travailleurs comme par l’élite politico-économique Nous pouvons tous accéder à de la nourriture saine, nous vêtir, nous soigner et habiter des logements à haute qualité environnementale, nous instruire et nous cultiver, nous déplacer et nous divertir.

A condition de revoir notre organisation : le temps de travail, la formation au long de la vie, le rapport vie professionnelle/vie familiale, la démocratie sur le lieu de travail et dans l’économie, le revenu de base inconditionnel et la sécurité personnelle etc. Ecrivons un nouveau pacte social.

Marc Humbert
Professeur d’économie politique à l’université de Rennes.


Retour haut de page

contact: At=@ : [contactAtaltersocietal.org] - Plan du site - Page mise à jour le 19 07 2016 à 23:24
Statistiques - Total : 42032 - Ce mois ci : 948 - En ligne : 2
 

Se connecter

Accédez aux parties restreintes du site